Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Weibel, Agence immobilière STRASBOURG 67200

L'actualité de CENTURY 21 Weibel

Strasbourg et ses personnalités (1/2)

Publiée le 30/04/2015

La ville de Strasbourg a permis à tous les talents de s’épanouir : militaire, dessinateurs, politique, acteurs ou sportif. Voici pour ce premier volet 4 personnalités strasbourgeoises dont la célébrité dépasse les frontières de l’Alsace en attendant 3 autres.

Jean-Baptiste Kléber. Général français (Strasbourg 1753 - Le Caire 1800).
Architecte de formation, il fut d’abord officier dans l'armée autrichienne jusqu'en 1785 puis revint à l’architecture à Besançon, avant d’être élu en 1792 lieutenant-colonel du 4e bataillon de volontaires du Haut-Rhin. Il se distingue pendant les guerres de Vendée à l’avant-garde des Mayençais. Sa victoire à Cholet (octobre 1793) lui vaut le grade de général de division le 17 octobre 1793. Considéré comme un des meilleurs généraux de la République, il s’oppose néanmoins à Jourdan et donne sa démission ; mais en 1798 il reprend du service et part pour l’Égypte où il prend la tête des armées à la demande de Bonaparte (août 1799). Peu apprécié des Égyptiens, il est assassiné le 14 juin 1800. Sa dépouille restera longtemps au château d’If avant d’être rapatriée dans la cathédrale de Strasbourg en 1818 puis inhumée sous un monument de bronze sur une place qui porte son nom. Sous l’occupation allemande, il sera exhumé puis ramené pour être placé sous un monument encore plus grand.

Gustave Doré. Dessinateur et peintre français (Strasbourg 1832 - Paris 1883).

Il entame à quinze ans sa carrière d'illustrateur et de caricaturiste. Un talent prodigieux qui lui vaudra une réputation internationale. Rien n’échappe à son trait : dessin, peinture, aquarelle, gravure, sculpture. Les tailles de ses œuvres sont grandioses comme petites. Ses sujets sont autant politiques que sociaux ou bibliques. Quant à ses sculptures, elles sont soit géantes, baroques, flamboyantes.

Gustave Doré a illustré 120 œuvres dont celles de Dante (l'Enfer, 1861), Rabelais (1854 et 1873), Perrault (1862), Cervantes (Don Quichotte, 1863), Balzac (Les Contes drolatiques, 1855) et encore celles de Milton, Shakespeare, Hugo, Poe et enfin La Bible (1866).

Tomi Ungerer. Dessinateur français (Strasbourg, 1931).

Jean-Thomas Ungerer, dit Tomi est orphelin de père à l'âge de 4 ans et fera sa scolarité à Colmar. Il manquera, en 1950-51, la deuxième partie du baccalauréat. Son proviseur le considérait "d'une originalité voulue perverse et subversive ". Il part pour le Cap-Nord puis s’engage dans le corps des Méharistes en Algérie. Gravement malade, il est réformé et repart pour Strasbourg où il intègre l'École Municipale des Arts Décoratifs en 1953. Il part pour New-York en 1956 avec « 60 dollars en poche » et s’y installe définitivement.

Il devient un dessinateur engagé contre la guerre du Viêt-Nam, la ségrégation raciale ou encore la « mécanisation de la sexualité ». Il s’engage aussi aux côtés de Willy Brandt et réalise des affiches pour sa campagne électorale de 1971.

En 1975, il fait don d’une grande partie de ses œuvres et de sa collection de jouets aux Musées de Strasbourg qui lui consacrent une exposition rétrospective. Le Musée des Arts Décoratifs de Paris lui consacre une exposition en 1981 et il est désigné cartoonist de l’année en 1981.

En 1991, Tomi Ungerer publie le premier tome de ses souvenirs intitulé À la guerre comme à la guerre. Au cours de la même année, il fait une seconde donation à la Ville de Strasbourg et continue de s’engager, cette fois-ci, contre le sida et auprès de la Croix-Rouge. En 2002, il publie un ouvrage consacré à son père De Père en Fils (aux éditions alsaciennes La Nuée Bleue/DNA).

En 2007, il fait don à la ville de Strasbourg de sa bibliothèque personnelle comprenant plus de mille
 cinq cents ouvrages. A l’automne, ouvre le Musée Tomi Ungerer - Centre international de 
l'Illustration à Strasbourg. Enfin, jusqu'au 22 mars 2015, le Drawing Center de New York a présenté pendant 2 mois Tomi Ungerer. All in one une rétrospective de son œuvre (illustration ci-contre issue des Trois brigands ©Tomi Ungerer Collage de papiers et gouache) .

Catherine Trautmann. Femme politique (Strasbourg, 1951)

Originaire de Strasbourg, Catherine Trautmann est diplômée d'une maîtrise de théologie protestante. Elle débute sa carrière politique en 1983. En 1988, elle est secrétaire d'État auprès du Ministre des Affaires sociales et des Emplois et un an plus tard, elle est la première femme élue maire d’une ville de plus de 100 000 habitants.  Elle est aussi député européen (1989-1994) puis est nommée au gouvernement de Lionel Jospin au poste de Ministre de la Culture et de la Communication (1997 à 2000). Régulièrement réélue député européen, elle perd son siège en 2014. Elle est aujourd’hui Présidente du Port autonome de Strasbourg. 

Vous avez un projet immobilier : un achat, une vente, une location sur Strasbourg et ses environs ? Contactez un des conseillers de CENTURY 21 Weibel qui aura plaisir à vous recevoir dans notre agence route de Mittelhausbergen. A bientôt.

 

 

 

 

Notre actualité